N.B) Pour diffuser ou recevoir des demandes d'échanges, des nouvelles philatéliques,...
prière s'inscrire ici



2ème Salon du Collectionneur de Tlemcen

mercredi 30 mars 2016

Minute Éducative avec Amine: Sidi Boumediène revisité par Amine














Choaib Ibn Hocine El Andaloussi surnommé Aboumediene El Ghouts et dansle langage populaire Sidi Boumediene (Séville 520 (H), 1126 (G).

Initié aux secrets du soufisme il pris le chemin de l'Orient depuis Fes, mais fit halte à Tlemcen au dessus d'El Eubbad, auprès du tombeau de Ouali Sidi Abdellah Ben Ali.
Il dit adieu à Tlemcen sans se douter qu'il la reverra pour y mourir.

Soufì parfait, il voyageait pour enseigner. A Bougie, il fut prié de rejoindre le Sultan Almohade "Abou Youcef ", à Marrakech. Mais Arrivé à Ain Tekbale(Tlemcen), Sidi Boumediene senti la proximité du Ribbat d'El Eubbad et dit : "combien ce lieu est propice pour y dormir en paix de l'éternel sommeil".
Il est mort en 594 (H), 1197, à l'age de 75 ans. Il fut porté à El Eubbad pour y être enterré et devint le
saint protecteur de Tlemcen et son tombeau est vénéré jusqu’à présent par les musulmans de toute l'Afrique du Nord.
La Mosquée Sidi Boumediene est située dans le quartier d'El Eubbad, la mosquée fût construite au début 14ème siècle (7ème siècle de l'Hégire) par le sultan mérinide Abou Hassan Ali dit "le sultan noir" conquérant de Tlemcen.

Le tombeau du Saint Sidi Boumediene est situé à proximité, le tout formant un complexe constitué notamment d'une médersa construite en 1347, d'un petit palais (Dar Es Sultan), une zaouia, un hammam et des latrines datant de la même époque.
le porche monumental d'entrée situé en face de la porte du mausolée, il est constitué par une somptueuse arcade en fer à cheval d'une hauteur de 7 m auquel on accède par un escalier de Il marches.
La façade de ce porche comporte une mosaïque de faïence à quatre tons, blanc, brun, vert et jaune. Une bande située au-dessus de l'encadrement rectangulaire contient une inscription commémorative, en caractères andalous dédiée au sultan Abou El Hassan. Elle est surmontée d'un auvent de tuiles soutenu par des consolettes.
Au niveau des murs latéraux, s'organise un magnifique décor de plâtre commençant à 1,70 m du sol, et se continuant au plafond, une coupole à stalactites, Du haut du minaret aux trois boules on a une vue  impressionnante sur l'immense plaine, les monts Trara et au Sud sur la forêt des pins.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire