N.B) Pour diffuser ou recevoir des demandes d'échanges, des nouvelles philatéliques,...
prière s'inscrire ici



2ème Salon du Collectionneur de Tlemcen

vendredi 23 novembre 2012

Tansport Urbain sur ma 1ère lettre de Cuba

- / : Encore aujourd'hui, se déplacer à Cuba reste un réel problème pour la population. Les voitures circulent peu et sur de courtes distances, et le désintéressement des autorités pour la mise à niveau du transport ferroviaire conduit les gens à se tourner vers le transport par bus. Mais pris d'assaut, les gens passent leur temps à marcher ou à faire de l'auto-stop qui est devenu une vraie culture moins contraignante que les interminables queues dans les gares.
-Botellas ( Auto-stop): Tellement de gens y sont dépendants que ne pas prendre des autostoppeurs serait mal vu. D'ailleurs une régulation de la pratique se fait par des "Amarillos"
- Le Bus: très populaire , il ne s'est amélioré que dans les grandes villes et dans les liaisons entre es grandes villes. Le problème demeure pour les transports à l'intérieur des provinces et la desserte des campagnes.On s'arrange pour que les touristes ne s'y collent pas en mettant à leur disposition une compagnie "Viazul" dont les pratiques sont faites pour vendre une bonne image de Cuba.
- Les Camions: dont les bennes arrières se sont révélées très pratique pour le transport des Cubains qui s'y entassent comme des anchois. Ne roulant pas vite et s’arrêtant à chaque coin de rue, il doit sa renommée au prix réduit des places (30pesos pour 30 km)
- Le Train: ayant l'air de venir d'une autre époque avec le confort en moins, ils sont très lents, jamais à l'heure et assez bondés
- Le Taxi: Il est préférables de choisir les vielles "Lada" (Taxi clandestin), ou on peut négocier pour enfin payer le prix d'une course avec un Taxi officiel.
- Il reste le scooter ou la voiture de location, mais là on ne parle plus du transport de Cubains, mais des touristes qui peuvent payer ce cher service. 
- / : Les Bus de Cuba étaient presque tous importés des USA avant la révolution en 1958. Après, on rafistola le parc avec une flotte importée du Royaume-Uni et d'Espagne et des pays de l'Est européen. Au même moment, la marque "Giron" basée à la Havane a été crée en 1959 pour mettre à la disposition des transporteurs à partir de 1970, des Bus "giron", assemblés à partir de châssis et de pièces d'occasion. Les 1èrs bus Giron neufs ont été importés de Hongrie en 1979 et après quelques années de prospérité, l'usine qui ne recevait plus de pièces de rechange Hongrie finie par migrer vers l'assemblage de vélos et de moto en 1990, et depuis, les vieux bus s'offrent une seconde jeunesse dans le paysage urbain.
- / : Je ne sais pas quelle drôle de commémoration a voulu célébrer, la poste Cubaine en émettant en 2007, une série de 6 timbres dédiée aux transport urbain dont un est sur la superbe lettre envoyée le 16/08/2012 de Santiago par Jorge (Merci):

- Le timbre en double exemplaires met en valeur un bus "Giron VI" amélioré ensuite en "Giron V", assemblé à partir d'un modèle Hongrois "Ikarus 200". Au total, près de 20.000 bus Giron ont été produits être 1979 et 1985 et atteignant le "Girion XVI"
- Le timbre de gauche de 1;05 pesos a été émis aussi en 2007 parmi une série de 6 timbres et un bloc-feuillet d'un timbre consacrée aux trains électriques.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire