N.B) Pour diffuser ou recevoir des demandes d'échanges, des nouvelles philatéliques,...
prière s'inscrire ici



2ème Salon du Collectionneur de Tlemcen

dimanche 17 juin 2012

2 territoires, un seul pays

-/: Le 13 mai 1958 un certain Pierre Pflimlin est élu président du Conseil de France. Mais son vœux de négocier un cessez-le-feu avec le FLN (Front de Libération National), avait amené les Algérois d'origine européenne à faire la demande auprès du Général de Gaulle pour maintenir la souveraineté de la France sur l'Algérie. Une révolte s'en suivra ayant pour conséquence la prolongation de la guerre d'Algérie et mettra fin à la 4ème république.
Profitant d'une manifestation d'anciens combattants à la mémoire de trois militaires exécutés en Tunisie par des "Fellaghas", les partisans de l'Algérie française donnent l'assaut au bâtiment du gouvernement général, le symbole de l'autorité française à Alger. Après la mise à sac du gouvernement général, les émeutiers nomment un Comité de salut public.
-/: Venons en à la philatélie. C'est à partir de cette date que des timbres de France furent utilisés pour des FDC oblitérés en Algérie, un moyen comme un autre pour montrer la souveraineté de la France en Algérie, dont celle-ci que je viens tout juste d'acheter:

- Cet FDC émis le 22/07/1958 vient célébrer le putsch du 13/05/1958 déclenché après que les français d'Algérie demandèrent à De Gaulle de les aider à garder l'Algérie française.
Une réalisation surement pas étatique (sans parler de l'enveloppe conçue par les éditions Farcigny) puisque cet FDC vient célébrer un putsch, mais pas seulement, puisqu'un arrêté autorisant l'utilisation des timbres métropolitains en affranchissement à partir de l'Algérie ne date que du 18/07/1958 et ne permet l'utilisation effective qu'à partir du 22/07/1958. En meme temps il ne sera disponible aux bureaux de postes que les timbres métropolitains, mais le double affranchissement est toléré avec d'éventuels stocks d'anciens timbres émis par le service des PTT d'Algérie.
- Le timbre utilisé sur cet FDC concerne une Marianne de Muller de 20 anciens Francs émise le 22/06/1957. Les timbres en anciens francs ne furent retirés qu'en Février 1961.

-/: Juste pour rire, j'avais voulu tenter, philatéliquement parlant d'algérianiser la France en envoyant à un ami en France un FDC comportant son adresse complète mais en remplaçant juste le mot France par Algérie.
J'avais envoyé cet FDC consacré à l'émission algérienne du 16 Avril 2012 consacrée aux "Oulemas d'Algérie" le 04/06/2012 depuis le bureau de poste d'Imama:

- Le timbre du coin est un des 3 timbres de l'émission avec la plus haute valeur (30DA) représentant le Cheikh Ahmed Hamani (1915-1998) qui débuta son apprentissage du Coran avant d’aller parfaire son instruction et obtient le diplôme d' "El Alamia". Emprisonné durant la guerre de Libération nationale, et il ne sera libéré qu'en 1962. En 1972 il fut nommé président du Haut Conseil Islamique. Il était l’auteur de nombreuses fatwas, il a laissé derrière lui un riche répertoire, entre œuvres et prédications.
- Le timbre à usage courant de 15DA fait parti d'une série de 4 timbres présentés à 2 dates différentes et consacrés à différentes roses cultivées dont 2 émis le 20/10/2004.
- Ne passons pas devant le cachet 1er jour obtenu à Oran.
-/: Au dos du FDC on a le cachet de la poste de Mendes (en Algérie) datant du 11/06/2012:

Donc le centre tri d'Algérie a tout naturelement envoyé la lettre à une ville qui s'appelle Mendes (مندس) wilaya de Relizane, alors que je voulais atteindre Mende en France.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire