N.B) Pour diffuser ou recevoir des demandes d'échanges, des nouvelles philatéliques,...
prière s'inscrire ici



2ème Salon du Collectionneur de Tlemcen

jeudi 10 mai 2012

Journée de la Femme (2è Partie), vue par la poste Espagnole

- /: J'avais déjà évoqué, à travers une émission française, mais pas autant que Tariq Ramadan ( qui en a perdu la voix), que L’Islam a été la première culture à admettre l'indépendance financière de la femme, et lui accorder des droits codifiés (dont le vote). Mais pas seulement. Spirituellement, Le Coran énonce clairement que l’homme et la femme ont des devoirs et des responsabilités comparables et font face aux conséquences pour leurs actions morales. Économiquement, la femme est plus favorisée que l’homme. Elle a droit au plein montant de son cadeau de mariage. Elle a le droit de garder toutes les propriétés présentes ou futures et un revenu pour sa propre sécurité. La femme dispose seule de l’usufruit de son travail éventuel, tandis que l’homme a le devoir d’entretenir et subvenir aux multiples besoins de sa famille. Socialement, L'islam blâme les parents qui tendent à favoriser les fils. Une fille a le droit de choisir son mari. Le mariage forcé est invalide. En tant qu’épouse: L’opinion de l’Islam sur le mariage est exprimée dans le verset suivant du Coran: "Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent" (Sourate 30, verset 21...tout est dit. Face à la justice, Les hommes et les femmes sont égaux devant la loi et les tribunaux.

- /: En Occident, la journée de la femme, célébré un 08 Mars, fait partie des 87 journées internationales établies par l'ONU, et l’idée de cette Journée internationale de la femme apparaît à la fin du XIXe siècle, mais ne sera mise à profit qu'au XXe siècle, lorsque les organisations internationales décrètent une journée de lutte pour la femme et ses droits. Sur cette base, la Confédération internationale des femmes socialistes, réunie en 1910 à Copenhague, institue alors la journée de la femme à l'échelle internationale.
Le 19 mars 1911, la Journée internationale de la femme est célébrée pour la première fois en Allemagne, en Autriche, en Suisse et au Danemark, et est marquée par des meeting au cours desquels sont réclamés le droit de vote, le droit à occuper des charges publiques, au travail, à la formation professionnelle et à la non discrimination au travail. En 1913, à l'orée de la Première Guerre Mondiale, les femmes russes célèbrent leur Journée en se mobilisant pour la paix. En 1917, en pleine guerre, elles réclament de nouveau « du pain et la paix ». Grâce à leurs revendications, elles obtiennent le droit de vote.
Tout au long de ces cent ans, le mouvement de la Journée internationale de la femme a bénéficié du soutien des Nations Unies, avec l’organisation de quatre conférences sur les droits de la femme, l’égalité, la justice, leur développement et leur participation à la vie politique. La date officielle est alors fixée au 8 mars.
La femme subit toutefois encore des discriminations dans une grande partie du monde, dont l'occident.
Au sein des pays de l’Union Européenne, un travail intense a lieu pour promouvoir l'égalité entre les hommes et les femmes. En Espagne, en 2007, une loi a été adoptée à ce sujet, obligeant les entreprises à prendre des mesures visant à éviter la discrimination. Pour stimuler et reconnaître la contribution des entreprises engagées dans le cadre de la Loi sur l’égalité, un label a été créé, accordé à celles œuvrant à l’application de l’égalité au travail, dans les modèles d’organisation, les services, les produits et la publicité.
Quelques administrations postales ont émis en 2011, pour commémorer le centenaire de la célébration de la Journée internationale de la femme (1911-2011) pour la première fois en Allemagne, en Autriche, en Suisse et au Danemark.
Ravi de présenter l'émission espagnole concrétisée par un timbre émis le 08/03/2011 et présent sur cette jolie carte postale envoyée fin Avril 2012 de la ville d'Altea près de la ville côtière d'Alicante au sud de l'Espagne par Mustafa (Merci):

Ce timbre autocollant commémoratif présent au milieu souligne les progrès accomplis en vue de l'égalité de la femme dans toutes les sphères de la société. C’est le slogan "Égalité dans l'entreprise" qui est reproduit sur le timbre (Gualdad en la empresa).
- L'autre timbre à usage courant du coin de 0,05 euro et émis le 02/01/2008 fait parti des Huit nouveaux timbres à l’effigie du Roi d’Espagne, Juan Carlos I, et vient s’ajoutent à la très longue ‘Série courante’, mettant toujours en vedette le portrait du roi espagnol. Néanmoins, les cinq séries courantes émises depuis la proclamation du roi en 1975 ont eu des aspects très différents les unes des autres au cours de ces années.
La première série courante à montrer l’image du jeune monarque fut émise le 15 juillet 1976. Cette série, qui comprit huit émissions jusqu’en 1984, inclut 30 valeurs différentes.
La deuxième série courante comporte les timbres émis de 1985 à 1992. Elle consiste en 27 valeurs émises à 10 occasions. Cette série réduit la taille des timbres dans une certaine mesure en introduisant une image actualisée du roi.




La troisième série courante est datée d’entre 1993 et l’an 2000. Comportant 20 valeurs émises à 13 occasions, elle est remarquable par sa bande dorée située en marge gauche des timbres. La nouvelle image du roi fut conçue par Jorge Martín Burguillo.
De 2001 à 2006, la quatrième série courante inclut 30 timbres en six émissions. Les timbres de 2001, l’année de passage de la peseta espagnole à l’euro, montrent les valeurs des deux monnaies, tandis qu’à partir de 2001, les valeurs ne seront reproduites qu’en euros. Une nouvelle image du roi caractérise cette série, dont la valeur faciale et la couronne royale argentées sont reproduites dans la partie supérieure des timbres.
Finalement, la cinquième et actuelle série démarra en 2007. Elle reproduit l’image contemporaine du roi Juan Carlos I en plus gros plan. La couronne royale, dans l’angle supérieur gauche, et la valeur faciale, dans l’angle inférieur droit, offrent un dessin doré.

Coté vue: une illustration magnifique de la ville côtière d'Altea (province d'Alicante) qui baigne sur la méditerranée:

Ce coté de la ville est appelé "Costa Blanca" et abrite l'un des principaux monuments de la ville qui est l'église de La Mare de Déu del Consol, facilement identifiable par ses dômes bleu et blancs couverts de tuiles de céramiques.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire